Bourgeois d’honneur

Les bourgeoisies peuvent octroyer la bourgeoisie d’honneur à des personnes particulièrement méritantes.

La bourgeoisie d’honneur est personnelle et non transmissible.

Les bourgeois d’honneur valaisans ou confédérés domiciliés dans la commune possèdent la pleine capacité civique.

La bourgeoisie d’honneur ne confère pas de droit aux avoirs bourgeoisiaux.

Les bourgeois d’honneurs sont : 

Abbé Charles Mayor

Né en 1921, il est ordonné prêtre en 1945. Après avoir été vicaire à Montana-Vermala, il est le premier curé de la paroisse de Chermignon, de 1948 à 1957. Il est alors l’initiateur de l’édification de l’Eglise de Chermignon, construite entre 1950 et 1952, Né en 1921, il est ordonné prêtre en 1945. Après avoir été vicaire à Montana-Vermala, il est le premier curé de la paroisse de Chermignon, de 1948 à 1957. Il est alors l’initiateur de l’édification de l’Eglise de Chermignon, construite entre 1950 et 1952, selon les plans de l’architecte Jean-Marie Ellenberger. Après un temps passé comme recteur de la famille de Courten à Sion, il est administrateur de Savièse de 1958 à 1979. Enfin, il est curé de St-Léonard jusqu’à sa mort survenue en 1985.

René Payot

Né en 1894 à Concelles-près-Concise (Vaud) et décédé en 1970 à Genève. Après des études de lettres et un séjour en Algérie, M. René Payot fait carrière dans le Journal de Genève comme journaliste. Depuis 1940 jusqu’à sa mort, il en est rédacteur en chef puis directeur.

A partir de 1941, René Payot commente sur la Radio suisse la situation internationale. Ses chroniques sont écoutées en France et en Belgique. Après 1945, il devient de ce fait citoyen d’honneur dans plus de 100 villes en France. Il est Capitaine du Golf Crans-sur-Sierre de 1924 à 1928, puis en devient le Président, de 1931 jusqu’à sa mort en 1970. Il repose au cimetière de Chermignon.

Charles Turini

Charles Turini né en 1908 est chirurgien et médecin-chef à l’hôpital de Sierre depuis son ouverture en 1922. Il est Président de la société du ski-lift du Mt-Lachaux en 1944, Directeur de l’hôtel château Bellevue 1956 à 1960, participe au projet de construction de la Chapelle St-Christophe de Crans en 1952 et est en 1955 membre fondateur du Rotary Club de Sierre.

Alfred Mudry

Né à Lens en 1879 et décédé en 1970. Il étudie en France, puis part au Japon en 1906-1907. Il travaille ensuite comme professeur dans une école en Allemagne. En 1911, il revient à Crans-Montana et achète à la Bourgeoisie de Chermignon une forêt. Il y construit en 1912 une école de langues, l’Ecole Alpina. Le logement de l’école est ensuite utilisé par les militaires internés durant la 1ère guerre mondiale. En 1919, Alfred Mudry décide d’agrandir son école et de la transformer en hôtel. Ainsi fut créé l’Hôtel Alpina & Savoy.

Roger Bonvin

Né en 1907 à Icogne et décédé en 1982 à Sion. Il est Conseiller Fédéral de 1962 à 1973, et Président de la Suisse en 1967 et 1973.

Sa mère était une Lamon de Chermignon. De part son lien avec Chermignon, le titre de Bourgeois d’honneur lui est décerné en 1962.

Georges Gross

Né à Lausanne, Georges Gross est très généreux envers Chermignon. Il aide notamment les fanfares. Il offre les cloches de l’Eglise de Chermignon d’en Bas et l’autel de la Chapelle St-Christophe de Crans. Il est connu aussi pour les pendules qu’il offrait. La Bourgeoisie en a reçu par ailleurs une.


Abbé Henri Schyns

L’Abbé Schyns, né en 1915 et décédé 2004, est venu de Belgique, après la 2ème guerre mondiale, pour se soigner au sanatorium Belgiqua, actuellement hôtel Valaisia.

Dans son testament, l’abbé Schyns a légué CHF 500.- à la Bourgeoisie de Chermignon, en reconnaissance de sa nomination en tant que bourgeois d’honneur.



Sheik Ahmed Zaki Yamani

Né en 1930 en Arabie Saoudite et décédé en 2021, le Sheikh Yamani suit des études de droits, puis est notamment Ministre d’Etat. Il résida à Crans-Montana de nombreuses années, et attribue depuis 1990 des bourses d’études aux habitants de Chermignon.

L’Assemblée primaire de la Bourgeoisie lui décerne le titre de Bourgeois d’honneur en 2018.

Devenir Bourgeois

La personne qui présente une demande d’agrégation à la Bourgeoisie de Chermignon doit la présenter par écrit au conseil bourgeoisial au plus tard 2 mois avant une assemblée bourgeoisiale en y joignant un certificat de famille, une attestation de domicile, un extrait du casier judiciaire et sur demande du conseil bourgeoisial, d’autres documents liés à la requête.

Le requérant doit être ressortissant d’une commune valaisanne et remplir les conditions du règlement bourgeoisial.

Sauf renonciation expresse, la demande du requérant englobe celle de son conjoint et de ses enfants mineurs s’ils sont également ressortissants d’une commune valaisanne.

Pour que la demande soit prise en considération, le requérant doit être domicilié sur la commune bourgeoisiale, depuis au moins 3 années.

L’assemblée bourgeoisiale est seule compétente pour octroyer le droit de bourgeoisie.

Devenir Bourgeois actif

Le Bourgeois actif doit effectuer sa corvée, en principe de 2 demi-journées, à la vigne, à la forêt ou au service, ponctuée par l’apéritif et la raclette. Il aura alors droit à la rémunération de son travail et à la répartition annuelle.

Peut devenir bourgeois actif, le bourgeois de Chermignon qui est domicilié sur la commune bourgeoisiale, qui en fait la demande au conseil bourgeoisial 60 jours avant l’assemblée de la lecture des comptes, qui paie une taxe unique de CHF 100.- et qui s’engage à participer aux corvées pour les vignes, les forêts, les réceptions ou autres travaux bourgeoisiaux.

Le bourgeois actif qui quitte la commune bourgeoisiale doit en aviser le conseil bourgeoisial avant son départ et l’informer s’il désire rester actif ou pas. Sans information de sa part, il sera considéré comme bourgeois non actif.

Un conjoint succède de plein droit à son conjoint décédé qui était bourgeois actif, sans payer de finance d’entrée. Par contre, il devra en faire la demande, par écrit, au conseil bourgeoisial.

Les travaux bourgeoisiaux sont exécutés sous forme de corvées par les bourgeois actifs ou par des remplaçants bourgeois reconnus capables par la direction des travaux.

Les convocations et la rémunération pour les corvées seront gérées par le conseil bourgeoisial.

Les bourgeois âgés de 65 ans et plus sont exonérés des corvées. S’ils le souhaitent, ils peuvent s’adresser au conseil bourgeoisial pour poursuivre leur activité.

Il en est de même pour les membres et anciens membres du conseil bourgeoisial, des membres de l’ancien conseil communal de la commune de Chermignon, ainsi que pour les bourgeois actifs atteints d’infirmité grave et permanente.

Celui qui, sans avertir le responsable, ne participe pas aux travaux commandés devra payer une amende égale au montant de la répartition.